Si ce message ne s’affiche pas correctement, vous pouvez consulter cette Info@lettre et toutes les parutions antérieures sur notre site.

SVP N'utilisez pas le bouton Répondre du présent courriel pour communiquer avec nous.  Pour modifier vos coordonnées, pour abonner un ami ou pour annuler votre abonnement, voir au bas du présent message.

Info@lettre
Volume : 5 Numéro : 2
1er février 2012

Diffusée ce mois-ci à 10 894 exemplaires!
Diffusée ce mois-ci à 10 894 exemplaires!
Diffusée ce mois-ci à 10 894 exemplaires!
Diffusée ce mois-ci à 10 894 exemplaires!


En équipage toutes voiles dehors,
au grand large de nos projets...



Exprimez-vous sur Twitter !


Montréal
1620 AV De La Salle, bureau 007
Montréal, QC..  Canada H1V 2J8
Téléphone : 514-419-7750


Laval
GROSSIR LE TEXTE
Pour un bon usage

L' É D I T O par Jean Carette

DÉFI POLITIQUE

2012 verra surgir une «nouvelle» politique gouvernementale intitulée «Vieillir chez soi». Depuis quelques mois, consultations et assises se sont multipliées au niveau ministériel. Dans la plupart des avis reçus, les auteurs, associations d’aînés et experts, constatent le manque de soins et de services, de logements ou de transports pour faire face à ce qu’on appelle soit le «vieillissement de la population», présenté comme une nouvelle menace globale, soit les «problèmes» des «personnes âgées», en particulier de plus «dépendantes». Sic, sic et resic !!

C’est vrai qu’il y a insuffisance des politiques publiques. Et je reste persuadé qu’au-delà de leur rhétorique, les politiciens de tous bords constatent eux aussi, parfois dans leur seul for intérieur, la rareté, l’insuffisance et l’inadaptation des services et des soins aux aînés. Mais si nous souhaitons et revendiquons des interventions publiques efficaces, c’est plus loin, plus profond, plus global qu’il faut pousser notre réflexion.

  1. À quelles conditions sociales et politiques le vieillissement démographique de la population du Québec de tous âges peut-il devenir un levier de développement collectif ou, à tout le moins, une simple étape de celui-ci ? ASSEZ DE DRAMATISATION.
     
  2. Les problèmes des aînés ne sont-ils pas d’abord des problèmes sociaux créés et subis par nos formes d’organisation, nos décisions et nos institutions, des problèmes collectifs davantage liés à notre contrat social défaillant qu’à la négligence, l’ignorance ou la passivité des individus face à la «fatalité de la vieillesse» (resic !) ? ASSEZ DE MYOPIE.
     
  3. Quand en finira-t-on avec cette catégorisation de «personnes âgées», groupe diversifié, hétéroclite et indéfinissable, dû à quelques démographes et qui depuis près de 100 ans, nous empoisonne par ses effets ? ASSEZ D’ÂGISME.
     
  4. Enfin, à propos de terminologie stérile, quand arrêtera-t-on de parler de «dépendance», alors qu’il s’agit d’incapacités, le plus souvent réversibles, de «vieillir chez soi», et que la dépendance est aussi une des dimensions positives de ce que nous appelons la solidarité ? ASSEZ DE MANIPULATION ET DE CONFUSION.

Au-delà des services et des soins à fournir parce que c’est le droit des aînés et des autres - à travers des programmes publics budgétairement renforcés et qualitativement plus centrés sur la personne que sur le «système» de santé, Vieillir chez soi suppose une solidarité de voisinage, un renforcement des liens de proximité, une intégration active de tous dans le vie sociale, à tout âge et à pleines capacités.

Ce qui est en cause, c’est le sens du vivre ensemble, de faire société, au lieu de préférer la fragmentation et la discrimination. Vieillir chez soi débouche donc sur un défi politique, au sens le plus large, et interpelle l’ensemble des citoyens et des citoyennes, quels que soient leur âge et leur handicap.


DERNIÈRE MINUTE par Jean Carette


Monsieur Harper profite de son passage au Forum des dirigeants capitalistes du monde à Davos pour annoncer son intention de baisser le niveau des budgets fédéraux consacrés à la Sécurité de la Vieillesse ou l’accessibilité à ces programmes. Le prétexte: le vieillissement croissant de la population canadienne qui va faire grimper le coût de 36 à 108 milliards en 20 ans.

Réactions à chaud:

  1. La richesse produite collectivement au Canada va au moins doubler en 20 ans.
  2. La démographie va reprendre son rythme plus normal à partir de 2030 et le vieillissement de la population va reprendre des proportions moins «déformantes» dans la pyramide des âges.
  3. Le gouvernement canadien pourrait-il réviser sa politique de défense et y trouver des économies substantielles ?
  4. Ce n’est pas en taxant moins les entreprises et en baissant les impôts des plus riches qu’on se donne les moyens de lisser les surplus de dépenses prévus.
  5. L’histoire du travail au Canada démontre que de façon constante les plus âgés des travailleurs ont fait l’objet d’expulsions prématurées et massives du travail en entreprise. Retarder l’âge d’accès de 65 à 67 ans ne fera qu’accroître la durée d’une préretraite sans emploi et qu’augmenter les budgets provinciaux affectés au Bien-Être social.
  6. Comme en 1985, et plus efficacement encore, les aînés et l’ensemble des citoyens ne laisseront pas passer une telle tentative de diminuer les revenus des plus pauvres.



A C T I O N S
Initiatives Tendances Politiques Personnalités
PARLONS DE L’ÂGISME
Lire la suite


COLOCS
Lire la suite
et aussi
INCONTOURNABLE ENJEU
Lire la suite


ATTAQUES EN RÈGLE
Lire la suite




ACTE D’AMOUR
Lire la suite

INHUMANITÉ
Lire la suite



AVEU, ENFIN !
Lire la suite


MILITANT ANTICORRUPTION À 73 ANS
Lire la suite


JAMAIS TROP TARD ?
Lire la suite

S O L I D A R I T É S
Sociétés Groupes d’aînés Intergénérations
DÉCOURAGER LA RETRAITE HÂTIVE
Lire la suite
PRÉVENTION DU SUICIDE
Lire la suite
POLITIQUE DE L’ÂGE OU POLITIQUE DES ÂGES ?
Lire la suite



S A N T É
Références
URGENT DE CHANGER L’URGENCE
Lire la suite
UNE PERCÉE
Lire la suite
RAISON DE PLUS
Lire la suite
Et aussi

D O C U M E N T S
Démographie et statistiques Lois et règlements Lectures
BILAN
Lire la suite
À QUI LES SURPLUS ?
Lire la suite



CE QUI CHANGE EN 2012
Lire la suite


FAITS ET MYTHES
Lire la suite
MOURIR, MAIS COMMENT ?
Lire la suite




LE VIEILLARD ET LA GRENOUILLE
Lire la suite



A I L L E U R S
Francophonie International
INSPIRANT
Lire la suite


SOINS PALLIATIFS À LA FRANÇAISE
Lire la suite
RESTER ACTIF
Lire la suite
Et aussi



E S P A C E S   50+
Événements
NOUVEL ATELIER DE RETRAITE ACTIVE ET CITOYENNE

Les mercredis 22 et 29 février et les 7, 14, 21 et 28 mars 2012 de 13h30 à 16h00 à La Maison de la famille Le Cavalier
2027, rue Daniel, Longueuil.
Pour en savoir davantage.
Pour vous inscrire.

C I T A T I O N S

MARGUERITE YOURCENAR
«Plus je vieillis moi-même, plus je constate que l'enfance et la vieillesse, non seulement se rejoignent, mais encore sont les deux états les plus profonds qu'il nous soit donné de vivre.»

O N T   C O L L A B O R É

Jacques BEAUDOIN, Guy BÉLAIR, Réal CAMPEAU, Jean CARETTE, Jean-Michel CAUDRON, Marie-Michèle CHARBONNEAU, Jean-Guy DAIGLE, Monik FAUCHER, Lise FOREST, Jacques FOURNIER, Diane GIGNAC, Michel GLADU, Nadine GUILBERT, Jacques L’HEUREUX, Monique L’HEUREUX, Claire LACHANCE, Jean LAFLÈCHE, Daniel LAGUITTON, Michèle LEBLANC, Céline LEFEBVRE, Nicole MOREAU, Pierre RACINE, François TEASDALE, Gilles TITTLEY et vous, à l’avenir, si vous le voulez bien !
  Merci !

S’abonner à l’info@lettre d’Espaces 50+
Se désabonner de l’Info@lettre d’Espaces 50+
Modifier vos renseignements personnels
En faisant suivre à un de vos amis, vous renforcez votre réseau.
Merci d’y penser.
Visiter le site d’Espaces 50+

Visiter le blogue d’Espaces 50+
ABONNEZ UN AMI À CETTE INFO@LETTRE

  Pour un bon usage de cette info@lettre :

Si vous souhaitez reprendre une information de cette info@lettre pour la diffuser ou reproduire un texte ou un document, libre à vous, et merci d’indiquer la source.

SVP N'utilisez pas le bouton Répondre du présent courriel pour communiquer avec nous.  Pour modifier vos coordonnées, pour abonner un ami ou pour annuler votre abonnement, voir la rubrique précédante.

Haut de la page

 
Jean Laflèche, édimestre